10 choses que vous ne saviez pas sur Cézanne

10 choses que vous ne saviez pas sur Cézanne

Paul Cezanne (1839-1906) est sans doute le peintre impressionniste le plus connu. Son style précubiste a inspiré plus d’un artiste.

Sa renommée mondiale est liée à Picasso, aux pommes et aux natures mortes. Mais connaissez-vous bien Cezanne?

1 / La reconnaissance tardive de Cézanne

Cézanne a longtemps attendu que son talent soit reconnu. Il a même été plutôt ignoré jusqu’à ses 56 ans en 1895 lorsqu’une exposition a été organisée par Ambroise Vollard, un jeune marchand d’art.

Les critiques ont cité son travail comme « la peinture d’un fou, malade du delirium tremens »

De nos jours, Cezanne est plébiscité par la critique et ses œuvres picturales comptent parmi les plus chères du monde.

2 / Cézanne, le portraitiste

Il est surtout connu pour ses natures mortes représentant des pommes et ses montagnes Sainte-Victoire (nous vous recommandons vivement une randonnée là bas), mais Cezanne a également réalisé environ 200 portraits dans son œuvre qui compte environ 1000 peintures. Il a travaillé ces portraits avec le même engagement que les natures mortes.

L’artiste a également réalisé 26 autoportraits et 24 portraits de son épouse Hortense.

3 / Cézanne et les pommes

Le genre de prédilection de Cézanne était les natures mortes et son thème préféré était les pommes. Ces fruits figurent ainsi dans environ 70 tableaux. Selon certains, ce thème récurrent pourrait symboliser l’amitié et renvoyer à une histoire d’enfance vécue par le petit Paul. Cezanne s’est en effet battu pour défendre son ami Emile Zola des petites brutes de la cour d’école du collège Bourbon. Le lendemain, Emile remercia Paul en lui offrant un cadeau: un panier rempli de pommes.

4 / Cezanne, artiste de génie autodidacte

Cezanne a appris son métier en étudiant les peintures classiques dans les musées: il n’a jamais été formé à la peinture dans aucune académie. Bien qu’il ait étudié le dessin, il a été rejeté des beaux-arts puis du Salon officiel d’art Parisien. Il travaille sa propre technique « au feeling » et choisit des modèles inspirants.

5 / Cezanne abandonne l’école de droit

Aix-en-Provence est encore aujourd’hui une ville de droit et de nombreux étudiants rêvent de devenir avocat ou juge. Ce n’était clairement pas le rêve de Cézanne. En 1858, Cézanne ne passe que quelques semaines à étudier à cause de son père qui souhaitait le voir faire carrière dans le droit. En 1858, il écrit un poème à son ami Emile Zola où il exprime à quel point il déteste l’école de droit:

«Hélas, j’ai pris la voie tortueuse de la loi.

– J’ai pris, ce n’est pas le mot, j’ai été forcé!

La loi, l’horrible étude de la loi sur les détours enchevêtrés

fait depuis 3 ans de ma vie une misère! »

6 / Cezanne et Zola, une amitié brisée par un livre ?

Cezanne rompt avec le grand écrivain Emile Zola qui était son ami  d’enfance en 1886. Bien que très proches, les deux amis ne se verront plus jamais. Pourquoi? Selon une légende urbaine, Cezanne se serait reconnu dans le personnage de peintre maudit et amer de Claude Lantier dans «Le chef-d’œuvre», le premier roman de Zola dans la série des Rougon- Macquart. En réalité, suite à des recherches et un courrier de Cezanne à Zola le prouve, le roman de Zola a été bien accueilli par Cezanne: il ne s’est pas senti visé mais a nourri une rancœur envers Zola car ce dernier revenu à Paris fréquentait le beau monde, dénigrait son ami et ses goûts étaient devenus bourgeois en enfin il préférait Manet (que Cezanne détestait). Cezanne restait lui un rustre provincial.  

7/1886, l’année charnière pour Cezanne

En plus de la rupture de Zola, 1886 change également la vie personnelle de Cézanne. Il se marie en avril 1886 avec Hortense Fiquet, sa concubine et modèle depuis 16 ans. Son père meurt en octobre, laissant à Cezanne une grosse fortune assurant son indépendance.

8 / Les regrets de Paul Cezanne

En 1906, à Aix en Provence,  lors de l’inauguration d’un buste d’Émile Zola , décédé quatre ans plus tôt, Paul Cézanne exprime ses regrets pour cette amitié brisée. Il n’a pas vu l’écrivain depuis 20 ans, mais commence à pleurer devant la statue, en présence de la veuve d’Emile, au milieu de la foule.

9 / Cezanne, tué par sa bien-aimée montagne Sainte-Victoire

Le 15 octobre 1906, il installe son chevalet  face à la montagne qu’il ne cesse de figurer dans son œuvre. Une grosse tempête survient mais le peintre continue obstinément son travail: trempé et tremblant de fièvre après son retour dans son atelier, il meurt une semaine plus tard de pleurésie. Couché, il se réveille parfois pour ajouter une touche à une aquarelle installée à côté de son lit.

10 / Cezanne, père de l’art moderne

Après sa mort, la foire d’automne organise une rétrospective sur Cézanne en 1907. Comme celle de 1895, cette exposition influence de manière significative les autres jeunes peintres, faisant de Cezanne un pionnier de l’art moderne pour les fauves (les fauves (“les bêtes sauvages”), les peintres cubistes ou abstraits et bien sûr tous les impressionnistes.

Picasso, a déclaré que «Cézanne était notre père [aux artistes modernes]»

 
Comments are closed.